Aquatique

Je suis seule et un peu nerveuse. Pas moyen de dormir, pas envie de regarder la télé : à cette heure-ci, il ne reste plus que les séries soi-disant érotiques mais qui n’offrent pas grand’chose à voir…

Une clope, un verre d’eau. L’eau fraîche dans ma bouche. Souvenir d’une fellation d’été, parfumée à la grenadine de mes 17 ans. De l’eau, de l’eau… Voilà ce qu’il me faut !

Lentement, je me déshabille, caressant mon corps à chaque occasion. La fenêtre de la salle de bain est entrouverte, je sens la brise du soir effleurer mes seins.
Réaction.

Je fais couler l’eau, tiède. Je me glisse dans la douche. Mes cheveux se transforment en soie, ma peau ruisselle. Un peu de savon, mon corps devient glissant.

Je me souviens de ces histoires d’orgasme grâce au pommeau de douche. Pourquoi pas ? Rien à perdre d’essayer…

Je dirige l’eau vers mes seins, vers mes hanches. Entrouvre mon sexe d’une main, et de l’autre guide cet arrosoir chaud vers mon clitoris. Au début, ça chatouille ! Mes hanches réagissent malgré moi, je me sens un peu ridicule, mais le plaisir est là, lentement puis plus fort, je fléchis les jambes, j’ondule du bassin, je rapproche le jet d’eau de mon puits à moi… N’y tenant plus, je joins ma main libre à ces explorations nocturnes, et découvre un nouveau plaisir, cadeau de mère Nature.

Hmm, je recommencerai.

Laisser un commentaire