Ca compte.

J’aimerais qu’il étudie mes courbes, croissantes autour de mes hanches, puis décroissantes lorsque son doigt suivra l’arrondi de mes fesses. J’aimerais qu’il me montre leur effet, sur son membre qui s’agite,  sur sa bourse.  Est-ce que cela provoquera une hausse des marchés ? Osera-t-il faire état de son taux de pénétration ? Choisira-t-il l’offre publique, ou, initié pris en flagrant délit, tentera-t-il une approche en sous-marin, ni vu ni connu, me régalant au fil de ses avancées de mille et une actions plaisantes et au cours vacillant. J’aimerais vraiment passer une nuit avec un économiste.

2 Comments

Laisser un commentaire