Caprice

Je veux des horizons ouverts.
Je veux des rêves, et des territoires infinis.
Je veux des projets fous, des délires interdits, plonger dans la piscine à minuit.
Je veux l’amertume du fruit, et le sel fleuri.
Je veux voir mes petits devenir hommes, et la joie dans leur regard, l’émerveille du monde.
Je veux l’éclat, la performance et la fierté, l’effort qui paie et la fatigue.
Je veux les mots doux et les sexes jouissants.
Je veux les petites heures et les yeux presque clos, le souffle court.
Je veux la peau électrique à l’arrondi du sein.
Je veux le regard amoureux, la liberté de dire.
Je veux la Mer du Nord, et l’océan derrière, je veux Paris, New York et Reykjavik.
Je veux l’ombre de mon coeur sur mon omoplate gauche, et la dentelle par-dessus, pudique voile.
Je veux les talons hauts et les sandales de cuir, je veux le lit et la forêt.
Je veux le violoncelle des reins creux et le piano bleu.
Je veux les murs et le vent, je veux le soleil et la pluie, je veux le blanc et l’arc-en ciel, je veux être seule avec vous.
Je veux être femme et garçon manqué, je veux les gros seins sans les fesses, je veux le cou tendu et le frisson à la bise fraîche.
Je veux caresser le chat et vivre nomade, je veux les culottes de coton et les soieries délicates, la robe longue et votre main entre mes cuisses.
Je veux me réveiller avec le soleil.
Je veux écrire le monde et le sexe.
Je veux boire le vin et l’eau fraîche.
Je veux ouvrir les yeux et sourire.
Je veux le sexe tendre et les fantaisies.
Je veux un café noir, la joie, la vie.

6 Comments

  • Ah, tous les articles de cette liste ou le « Je voudrais » serait trop fade.
    Exigez le caviar de la vie, les bulles de l’univers.
    C’est bien le minimum.
    Et le vent dans les cheveux …

    • Parfois, la politesse s’oublie, n’est-ce pas ?
      … Le vent dans les cheveux.

  • Bravo pour cette sensuellissime caresse matinale éclose à point, vous conjuguez si promptement douceur du petit matin et violente frénésie de l’adiction. ..

    Merci. ABc

Laisser un commentaire