Clinique

des genoux qui se frôlent des mains qui se cherchent des sexes qui se dressent des mamelons qui durcissent des peaux qui  frissonnent des humeurs qui s’éventent des ascenseurs qui s’arrêtent des fesses qui s’entrouvrent des langues qui chatouillent des cheveux qui caressent des lits qui vivent des pieds qui se cognent des lèvres qui s’humectent des odeurs qui affolent des reins qui se creusent des cuisses qui enserrent un doigt qui touche ta hanche des mains qui se trouvent des sexes qui s’emboitent des torses qui se plaquent des peaux qui se moitent, des langues qui s’emmêlent  des yeux qui se ferment des cous qui se tendent des ongles qui te griffent tu jouis des muscles qui se relâchent des bras qui se détendent des épaules qui  tressautent des poils qui se hérissent un sexe qui s’abandonne des bouches qui se taisent

J’ai regardé.  Observé.  Disséqué.  Provoqué.  Envié.   Imité.  Créé.  Espéré.

Et cela était beau.

Laisser un commentaire