Froid

La ville se remet de ses écarts.  Les rues sont à nouveau désertes, les ruelles redeviennent sombres et discrètes…
Au bord de l’eau, elle se promène. Elle porte une longue robe, douce et légère. Elle frissonne. Il n’est pas loin, la guette, l’attend. Déjà, son membre durcit, malgré le froid. Elle approche. Le vent passe entre ses jambes à la peau veloutée. Son sexe est humide, et sa chaleur réchauffe son ventre. Elle s’approche de ce minuscule escalier, qui relie le quai à la rue. Elle s’assied, respire l’odeur de l’eau. La pierre froide sous ses fesses est dure. Il s’approche. Elle sent son souffle dans son cou, et sa bouche contre ses cheveux. Il ouvre sa braguette. Elle bouge légèrement et se rassied, naturellement, sur le sexe dressé. Ils ne bougent pas beaucoup, mais sous les couches de vêtements, il a glissé ses mains. Les seins frissonnent et les mamelons se dressent à ce froid contact. Lentement, il la soulève, et la place à quatre pattes sur l’escalier, sa robe retroussée dévoilant son intimité rosée. Il la pénètre. Dans le silence de la nuit, quelque part au bord de l’eau, un homme et une femme s’aiment.

2 Comments

Laisser un commentaire