Goûter.

… et je suis, les yeux fermés. Il y a tout. Je suis. J’ai les yeux sourire, la voix discrète.

J’ai la tête dans l’oreiller. Je respire l’odeur de tes cheveux. Le citron, le sel. Je ferme les yeux. Je tends le cou, tes lèvres s’y posent. La joue contre le coton, je savoure tes bras autour de moi. La terre le miel.

Il y a le poids d’une vie dans un sourire, un temps de rêve dans les plumes, l’abandon des mots dans le creux de mon cou. Il y a l’odeur de ton sexe entre mes cuisses, cette odeur souvenir de réjouissance, ce parfum promesse et voyage, il y a le poids de ton corps sur le mien, dans la confiance, la douceur sauvage. Je suis, dans l’égarement des heures qui suivent la jouissance. Il y a, ta sueur sur mes seins, il y a tes cheveux dans mon cou. le goût de ton sperme dans ma bouche. Il y a le silence et ton sexe entre mes fesses. Nous ne bougeons pas. Désir.

Doucement, tout doucement, je creuse les reins. Tes hanches se réveillent contre mes fesses, tu murmures à mon oreille, tes mains se glissent entre le matelas et mes seins, mon bassin danse, et…

2 Comments

Laisser un commentaire