Le coeur épidermique

Je suis Narcisse, et je cherche le désir dans ton regard. C’est par ton excitation que ma peau exulte, que mon corps s’épanouit, que mon sourire s’illumine. Dans tes yeux je suis belle, et je t’excite. Je le vois. Cela nourrit mon désir, allume mon corps, éveille mon appétit. J’ai faim de nos chairs, de sourires, de mes frissons, de ton désir… Je ne me lasse pas de ton corps, de l’intensité de nos dérives, de la langueur avec laquelle tu t’abandonnes. Aux cieux ouverts de l’autre  en toi, je m’abandonne à tes doigts. J’ai le cœur sous la peau, il tressaute à tes effleurements délicats. Tu fixes mon cou, je sais ce que tu guettes. La veine qui palpite, cette rythmique que tu aimes, et que nul autre n’a vue… Le cou vivant, la douceur de la peau, la rougeur à tes baisers.  Ton érection de demi-nuit m’émeut. J’aime voir ton sexe réagir à mes yeux, à mes doigts, à ma bouche. Je goûte ton plaisir au sel sur ta verge, et partage avec toi les premières turbulences qui me traversent, quand ta main vagabonde au creux de mes cuisses.  J’aime ton corps, ses fragilités, ses failles que tu tentes de protéger de mes yeux, comme si cela te rendait moins beau… Au contraire, donne-moi à voir la vie qui passe, les souvenirs et les cicatrices : ce sont elles qui font que je te reconnais entre mille, que je te chéris et que je découvre ce toi au milieu du monde. Rejoins-moi dans le mot dit, celui qui t’invite au plaisir de la jouissance, à l’abandon des hiers, pour la caresse de ta peau, le désir de mes seins , l’appétit de mes fesses, la gourmandise de ma langue, et pour l’émoi, la jambe qui tremble, l’eau qui coule dans ta bouche, le ventre qui se convulse, et le plaisir que tu me donnes, encore. Mais je t’en prie, ne t’oublie pas, gardes-en pour plus tard… Car ce n’est que le début de l’histoire…

4 Comments

  • Tout simplement un délice ma chère 😉 <br />Vous jouez habilement de vos mots et cela représente pour moi, une rareté puisque je suis assez critique en ce qui a trait à l&#39;écriture… merci, un plaisir visuel … 😉

  • l’appétit de mes fesses, la gourmandise de ma langue, et pour l’émoi, la jambe qui tremble, l’eau qui coule dans ta bouche, le ventre qui se convulse, et le plaisir que tu me donnes, encore. &gt; Nora nous offre un repas service compris, encore une fois un délice bien réussi!

  • @ Venus – Erotica : Merci… Régalez-vous donc, c&#39;est un honneur de vous plaire… <br /><br />@ Giroffle : Fouetter le point de non retour, dites-vous… Diantre; cela doit être douloureux !<br /><br />@ Thierry : Quand l&#39;amour est généreux, il est normal de le partager,… Merci… <br /><br /><br />Revenez quand vous voulez !

Laisser un commentaire