Love

Love_01
Tu vois, Darling, cette photo ? Elle me bouleverse. Ca me prend là, aux tripes, loin profond, comme quand je jouis de ton sexe, ça m’émeut et me laisse pantelante…

Il y a ce désir.

L’étreinte.

Cette étreinte-là.

Oui, les corps désirant, les corps jouissant, et sa bouche dans son cou..

Il y a la beauté, il y a le trouble, le rouge et l’ombre noire… S’accrocher aux draps, à la peau, au sein, à ce qu’on peut, tandis que la vague, entre plaisir et douleur, balaye tout.

Ce désir-là, je l’ai rarement vu au cinéma.
Et cette photo, c’est un de ces bonbons de tentation que balance un distributeur de film pour te mettre l’eau à la bouche, et pas qu’à la bouche, comme une caresse dans le creux des reins, un murmure indécent qui te dit “Viens, Baby, viens voir mon film…”. Car oui, c’est une photo extraite de Love, ce film français qui défraie la chronique, et secoue parait-il le cinéma français.
Franchement, je m’en fous un peu.
Pas du film, tu sais… Je m’en fous qu’il défraie la chronique.

Si je t’en parle, de ce film, c’est que j’espère qu’il me fera frissonner le poil, qu’il me laissera la bouche sèche et le sein électrique, le sexe moite de désir, la peau affamée de fantaisie…

Alors j’attends. Il reste quelques jours. La bande annonce me trouble les reins, déjà… Je me demande si l’émotion sera la même dans une salle de cinéma, avec autour de moi des inconnus dont je ne veux pas connaître l’intimité, des femmes que je trouverai belles sans doute, des désirs inassouvis… Parfois, désir est si fort qu’il n’est besoin de rien pour goûter jouissance indicible… Si le réalisateur arrive à provoquer ne fût ce que l’étincelle de ces incendies, cette place de cinéma sera un des meilleurs investissements de l’année…

Et tu sais ? J’aime déjà cette femme au sexe noir.
Les mots tombés du lit : Gaspar Noé, Love, désir, et cette putain de jouissance Darling

Et ce film ? C’est Love, de Gaspar Noé. Il sort mercredi 29 juillet dans toutes les salles qui finissent par « Polis », et quelques autres. Il te faut un peu plus qu’une photo pour avoir envie ? Voilà le trailer, rien que pour toi.

Laisser un commentaire