Nora is back

Et si ce soir, elle osait la guêpière ? Et si ce soir, elle mettait le miroir à côté du lit ? Et si ce soir, elle remplaçait l’huile de massage soft par un de ces gels colorés aux effets troublants ?
Courageusement, Nora lisse ses jambes, qui seront ses lianes autour de Son corps. Elle ose, de plus en plus, jusqu’a redécouvrir la peau douce et sensible de son sexe. Diantre, c’est terriblement excitant. Le frottement de sa lingerie sur le corps provoquerait à lui seul un orgasme ! Elle se regarde, se redécouvre. Son corps redevient cette antre de plaisir, chaud, moite, affamé.
Les invités vibrants sont là, tout près… Sa main s’égare, vers les zones roses de son entrejambe. Non, pas trop vite… Attendre qu’il soit là.
Nora imagine son sexe légèrement courbe, se dressant timidement puis vaillamment… Et elle lui interdira de la toucher. Regarde, remplis ta tête et ton sexe de ces images tant attendues… Le corps de la femme qui t’aime, que tu aimes, offert à ton regard sans fausse pudeur, nu, ouvert, comme un appel au plaisir qui remonte des tréfonds de son ventre pour ton corps d’homme, avec ses imperfections, avec ses traces de vie… Elle s’offrira, les bas jarrettellés, le corps ceint de dentelles noires, de lacets, de pressions, qui t’énerveront, à n’en pas douter. Elle te fera saliver de ses seins tendus vers ton corps. Ses cheveux frôleront ton ventre dans une danse légère, comme la première fois où elle a pris ton sexe dans sa bouche. Elle affolera tes fesses de la pointe de ses orteils, suivant le sillon de tes reins comme on explore une terre oubliée.
Elle effleurera tes mains, tes cheveux, la courbe de tes lèvres. Sa langue goûtera encore à la saveur de ta peau, salée, à l’odeur de ton sexe, qu’elle connaît par coeur, à son galbe précis, à ses rondeurs et ses replis. Sa main le prendra, le taquinera, l’excitera, pour mieux le faire attendre encore…
D’un geste timide mais volontaire, elle enlèvera pour toi ses bas, et tu sentiras la douceur de ses jambes, tu voudras la caresser mais elle sera plus vive que toi, pour te laisser sur ta faim. Sa culotte en dentelle te dévoilera son sexe lisse, nu, odorant et moite. Tu seras surpris, dérouté peut-être, cette femme que tu connais sage, tu la redécouvre féline et terriblement bandante. Elle se caressera, excitant effrontément son clitoris devant toi. Elle te tournera le dos, ses fesses rondes sous tes yeux ébahis hanteront tes rêves longtemps, comme un brûlant appel à la luxure, où la question de morale n’a pas sa place, car elle est tienne et tu es sien, consentants.
Elle se penchera vers le sol, tu entreverras le rose, et rien d’autre, et tu aimeras le rose pour la première fois de ta vie ! Elle te provoquera, encore, et encore, jusqu’à ce que tu supplies de pouvoir prendre ce corps, déjà humide et glissant. Et là, elle se retournera, te regardera avec ses yeux brillants, s’approchera de toi, pour s’empaler sur ton sexe, avec tout le naturel d’une femme qui veut te donner un plaisir intense, unique et partagé. Son pubis lisse sur ton sexe te fera l’effet d’un baiser long, langoureux, avide, tu essayeras de faire durer le plaisir encore et encore, mais son sein dans ta bouche et ses mains dans ton dos ressentiront avant toi les tremblements de ton orgasme. Tu te sentiras un peu coupable, tu ne sais pas qu’elle savait, elle, que tu ne résisterais pas. Elle prendra ta main pour se caresser, ses mains à elle dirigeront ta bouche vers ses seins, vers son cou, vers son dos. Elle te tendra les reins, et les invités vibrants. Tu oseras lui donner en retour ces frissons partagés. Tu lui enfoncera un jouet dans le sexe, tu la verras gémir, lâcher prise, son sexe se contractant encore et encore autour du vibro. Tu utiliseras ta bouche et tes mains pour l’accompagner, toi qui connaît par coeur son corps et ses zones érogènes. Cela t’excitera même, de garder ce recul, de la faire jouir en l’observant. Et tu n’auras qu’une envie : recommencer.

Laisser un commentaire