Physiques

Des masses en présence je veux provoquer la percussion. Déchirer l’atmosphère à nos atomes liés, annihiler l’espace et troubler les courbes à rejoindre vos ardentes sinusoïdales.

Je veux réduire le vide, étendre la surface de friction à votre peau entière, ressentir dans l’intersidéral le plein, la masse de votre corps sur le mien. Des attractions rebelles entre l’amour et la haine nourrir le mouvement, de la mécanique de nos fluides érôder les maillons. Je veux des chaînes qui nous lient aimanter les pulsions, vous envoyer dans les cordes, et changer nos orbites.
Tournez-moi autour, soyez ma gravité, qu’aux forces d’attraction, que je ne vous résiste, et que de l’infiniment grand de vos élans physiques la lame de fond enflamme, melancholique accident, le hasard existe, jouissez, mon amour.

Laisser un commentaire