Sus-pendu

Il y a de l’indécence dans mes jeux, il y a du désir dans mon verbe, il y a la méfiance et l’aveu. 


Il y a ton sexe dans ma main, il y a des interdits fougueux, il y a la pulsion et soudain il y a du bonheur sur le feu. 


Il y a tout le monde, et il y a toi, il y a mon sein et surtout mes yeux, il y a la patience et enfin, il y a ma bouche sur ta queue. 


Il y a la vie, le temps, le froid, il y a le présent, je te veux, il y a toi il y a moi, il y a tout, le rêve, le feu. 


Il y a ma peau, la sueur et tes bras, il y a le ressac, il y a le lien, il y a nos doigts qui s’entrelacent, il y a la joie, le plaisir, baise-moi.

2 Comments

Laisser un commentaire