Love & Sex Festival

Tout a commencé par un projet de cabaret autour de quelques textes. Après quelques lectures publiques avec ma chère pianiste, je rêvais d’un projet plus ambitieux, plus riche, tant dans la forme que dans le public touché. Mes mots, le piano de Bleue ont été rejoints par  un violon, un alto, une comédienne, une dessinatrice coquine et un homme charmant.  Nous tenions une équipe artistique.

Mais l’art ne suffit plus.

Il me semble urgent de remettre du beau dans le sexe, d’oser parler du désir, du plaisir, avec aisance et liberté, comme on parle de la reproduction ou des maladies.

Ouvrir un espace pluridisciplinaire, le temps d’une journée, où l’amour dans toutes ses formes sera le sujet de nos mots, de nos expos, de nos débats, de nos apprentissages.

Apprendre aux professeurs à dire pénis sans rougir.

Apprendre à dire non… et à dire oui.

Comprendre comment l’amour se vit aujourd’hui : libre, multiple, poly, ou vanille, et les impacts que cela doit avoir sur notre société.

Bref, ôter le voile pudibond, mais garder la pudeur et l’esthétique, pour deux jours durant, vivre un LOVE FESTIVAL, une rencontre où le sexe se parle, se raconte, se met en scène, s’apprend, avec élégance et poésie.

Soyons clairs : il ne s’agit pas d’un Xième désolant Salon de l’Erotisme, ou d’une rencontre libertine. Il s’agit de faire une place à la sexualité dans notre vie. Nous traversons une sacrée crise, et elle est légitime. Mais comment sortir du “Balance ton porc” pour réenchanter le lit ? C’est un fameux défi, non ?

Avec ma petite équipe, motivée mais discrète, on a un peu l’impression de s’attaquer à un roc inébranlable. Alors, on a besoin de votre enthousiasme ! Vos marques d’admiration, vos messages de soutien, vos encouragements sont plus que bienvenus en commentaire ci-dessous !

Des humains

Je suis donc en quête de sexologues, de philosophes, de sociologues.

Mais aussi de polyamoureux, d’effeuilleuse, de professeur de strip tease.

Mais aussi d’enseignants, de parents, d’ados, en questionnements.

De musiciens (je rêve d’un saxo en plus pour le cabaret), de plasticiens.

Enfin, et surtout, d’humains qui aiment, frissonnent, sont émus, s’abandonnent, dominent, partagent, jouissent, et font du sexe un élément qui compte dans leur vie.

Il y aura des expos, des débats, des rencontres littéraires, des témoignages, des ressources pédagogiques…

De l’argent

Un tel projet ne voit pas le jour gratuitement. Le monde des bisounours a ses limites. Il faut donc du financement : pour louer la salle, pour faire venir les orateurs, pour rétribuer les artistes, pour faire de la promotion, payer les assurances et nourrir tout ce petit monde.

Plusieurs pistes sont envisagées, dont le crowdfunding et le classique sponsoring. Sur ce volet, nous devons encore un peu avancer.

  • Vous souhaitez soutenir le projet financièrement, même très symboliquement ? On vous aime déjà.
  • Vous avez plein de sous ou de ressources à nous proposer ? On vous adore.
  • Tous les partenariats sont envisageables : là-dessus aussi, nous sommes ouverts d’esprit ! Contactez-moi par mail à nora.gaspard@gmail.com, je me ferai un plaisir de revenir vers vous.

Soyez un.e Lover

Cette rencontre, je la voudrais à Namur, dans ma ville, au printemps 2019. Les dates et le lieu sont encore à définir.

Vous voulez en être ?

Notez la date (dévoilée bientôt, oui oui) dans votre agenda. Vous prenez le train, le bus, l’avion, la namourette et vous rejoignez Namur, avec votre plus beau sourire et votre ouverture d’esprit la plus stimulante.

Vous voulez témoigner, participer, vous exprimer, dire le désir, partager votre vision de la sexualité ?  Plusieurs pistes sont possibles.

  • Un témoignage anonyme ?   Nous l’afficherons sur le mur des anonymes : autant de vies, d’histoires, d’expériences.
  • Une participation à un débat, une table ronde ?  Il y en aura plusieurs, sur des thématiques très différentes. Proposez-nous la vôtre !
  • Une participation artistique ? Vous dessinez / peignez/chantez/jouez d’un instrument / dansez/ filmez ou vous exprimez dans l’une ou l’autre discipline ? Envoyez-nous vos références avant le 30 juin 2018.

Vous vous sentez concerné par le sujet ?

Que vous souhaitiez témoigner, intégrer l’équipe du cabaret (à Namur), proposer vos services, un sujet de débat ou un atelier de cuisine aphrodisiaque, ma boîte mail est ouverte (nora.gaspard@gmail.com), de même que mes DM sur Twitter (@noragaspard).

Parce qu’il est urgent de remettre du beau dans le désir.

3 Comments

    • Avec grand plaisir ! Contactez-moi par mail (nora.gaspard@gmail.com), et on voit ensemble ce qui est possible. D’accord ?

Laisser un commentaire