Une femme d’exception

Il y a quelques jours, j’ai eu cette chance infinie de participer à une MasterClass avec Madame Lolly Wish. Oui, Madame. Si tu doutes, c’est que tu ne la connais pas. 

Dans les canapés doux, des femmes. Grandes, petites, minces, grosses, belles. Dans leurs mots, des histoires douces, rudes, curieuses, violentes, qui dévastent ou qui construisent. Les carapaces, les sous-couches, les corsets de vie.
Chacune sa quête, ses doutes, partagés par toutes ou quelques. L’intimité exige parfois de reprendre des forces entre soi, et la vie plus encore.
J’étais silence et larmes. Les histoires de ces femmes, à côté de moi, si loin si proches de mes errances d’autrefois, des blessures grenat, des entrailles à ciel ouvert entrevues en quelques mots. Et ta force, Lolly, petit bout de femme, la tête droite, le verbe clair, capable d’emmener ce cénacle improbable vers la première marche de l’escalier, face à un miroir imparfait et bienveillant, humain par essence.
Il y a les petites histoires et les vies entières. Il n’est pas besoin de tout dire, de tout nommer pour entendre l’émoi. Je suis une éponge, je prends en plein coeur les silences, les sourires fiers, les petites victoires. J’engrange comme trésor chaque épaule qui se redresse, chaque regard qui s’éclaire, chaque battement de paupière qui cache l’émotion. C’est là le fruit de ta force et de ta bienveillance. Réveiller les volontés, l’étincelle, et faire place à l’être. Ne rougis pas, Lolly, tu as fait tout cela. A des femmes, celles de ce dimanche et les centaines d’autres qui ont croisé ta route déjà.
Si chacune recèle une pépite, tu es le feu sacré qui leur donne l’éclat.
Merci Lolly, merci mille fois.
Suivez Lolly Wish sur Facebook ou Instagram.

2 Comments

Laisser un commentaire