Use me – 01

La devanture bleue, le calme de l’intérieur, la vendeuse accueillante, j’étais entrée en souriant. J’ai commandé un café. Je commande toujours un café. Je l’aime sombre, avec sa délicate couronne mousseuse d’un beige léger, qui parfois traîne sur la lèvre et appelle baiser.  Parce que vous partagez l’envie, la tasse s’accompagne de délices ensoleillés. J’ai […]

– Préambule –

Monsieur, Il y a cet instant où la peau impose sa loi, son électrique envie, ce moment où vous êtes si proche que j’en frissonne de la nuque aux fesses, désir aux abois, reins gourmands, et, comme un ver musical dans mon esprit, la faim de votre sexe.  J’ai résisté longtemps, trop lucide sans doute, […]

Je préfère jouir sur la Traviata

Le plaisir est dans l’oreille.  C’est étrange ? Il suffit d’une vitre pour nous soustraire du monde. Il suffit d’une porte close pour permettre tous les égarements, des soupirs aux cris. Nous partageons un café. Je fume, avec indécence. Je souris peut-être, et peut-être même je regarde ton cou – piège à baisers- ou tes […]

Seuls

La réalité est souvent moins belle que le rêve. Pour limiter la blessure, je ne connaissais que deux chemins : refuser la réalité ou m’interdire de rêver. Cette longue solitude forcée, imposée par l’infiniment petit qui paralyse le monde-éléphant, a révélé, jour après jour, les fissures et la lumière. Reine des murailles, j’ai cassé les […]

Plus près

It’s a new day… A dix mètres, je vous ai vu sourire. Il y avait la foule et le bruit, ces heures publiques, belles robes et échanges polis. J’avais encore, quelque part entre la conscience et l’oubli, les tensions du jour, les mots qu’on ne dit pas pour ne pas blesser ceux qu’on aime, les […]

Le cri

De jour, cette maison de maître se noie dans la rue grise, anonyme refuge. J’aime ces murs hauts, ces pièces carrées, où chaque soupir léger résonne comme un cri de plaisir.   Ici, je vis entre deux mondes, éternelle indécise. Mon royaume est une salle d’eau. J’aime y jouir, les mains sur les parois de pierres […]